Communiqué de presse

Titre 1

L’UDE se félicite de la décision en référé du TGI de Paris 

concernant la gouvernance du mouvement.
 

 

Après des mois de bataille contre plusieurs adhérents de l’UDE ayant usurpé des titres et des fonctions visant à déstabiliser notre formation politique, l’UDE se félicite de la décision en référé du Tribunal de Justice de Paris concernant la gouvernance du mouvement. 

Dans son délibéré du 14 février 2020, la justice affirme que Marie-Pierre Bresson, François Michel Lambert, et Christophe Rossignol n’ont aucune légitimité à se revendiquer « co-présidents » ou « trésorier » du mouvement en ces termes : 

 

« Madame Marie Pierre Bresson, Monsieur François Michel Lambert (…) n’ont effectivement pas qualité à agir en tant que Co-Présidente, Co-Président et Trésorier de l’UDE, ni au nom de l’UDE en tant que représentants légaux de l’association »


La justice confirme également que Madame Marie-Pierre Bresson n’a jamais été élue Présidente ou co-présidente de l’UDE, en ces termes : 

« Le Bureau National qui s’est réuni le 10 mai 2018 à la demande du secrétaire général, n’a donc pas pu valablement élire de nouveaux co-présidentsen remplacement du Président sortant démissionnaire et de Monsieur De Rugy, dès lors qu’il n’existait déjà plus à la date de démission de Monsieur Placé de Président exerçant régulièrement cette fonction dans l’association, et qu’en tout état de cause les fonctions du Bureau National définies à l’article 8 des statuts ne comportent pas le pouvoir d’élire le Président de l’Association » 


Ainsi, pour la Justice, Marie-Pierre Bresson, François-Michel Lambert et Christophe Rossignol n’ont donc aucune fonction dirigeante au sein de l’UDE, et ce, depuis la création du parti, le 14 octobre 2015. 

Ils ne peuvent par conséquent en aucun cas se prévaloir de représenter l’UDE. Toute communication de leur part dans ce sens, est donc nulle. 

Ramenant le mouvement à la situation légale de l’UDE au 16 octobre 2016, la justice rappelle qu’après les démissions de Jean-Vincent Placé, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias, seuls Christophe MADROLLE, secrétaire général – co-fondateur du mouvement– et Mathieu CUIP, Secrétaire adjoint – co-fondateur du mouvement- sont à ce jour, les seuls dirigeants restants du parti. 

 

Dans un souci de clarté pour les adhérents, un administrateur a été nommé afin de pallier aux diverses démissions exécutives survenues au sein du Mouvement, avec pour mission de procéder à leur remplacement et aux désignations afférentes aux instances. 

 

Désormais, l’UDE va pouvoir se concentrer sur les échéances locales, et présentera sous peu la liste de ses candidats investis et soutenus. 

Recevez notre newsletter
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

© 2019 Union des Démocrates et des Ecologistes   |  www.u-d-e.fr