Mardi 4 décembre 2018 à 19 heures Ch Madrolle interviendra lors du débat PEPS

Christophe MADROLLE, Secrétaire Général de l’UDE, participera à une conférence-débat organisée par le think tank PEPS

« L’Europe face aux défis environnementaux : quelles solutions ? »

Mardi 4 décembre 2018 à 19 heures
Société de Géographie-IPAG
184 boulevard Saint Germain
75006 Paris

en présence de

– Arnaud LEROY, Président de l’ADEME
– Sandrine BÉLIER, Directrice d’Humanité et Biodiversité
– Pascal DURAND, député européen
– Hélène PESKINE, créatrice de PEPS

Université d’été du Mouvement Radical

Anne-Sophie Condemine et François-Michel Lambert portes-parole de l’UDE, étaient présents à l’Université d’été du Mouvement Radical Social/Libéral, qui se déroulait à Montpellier les 22 et 23 septembre 2018 à l’initiative de Sylvia Pinel et Laurent Hénart co-Présidents de ce Mouvement.

A l’occasion de ces rencontres, Anne-Sophie Condemine a participé à une table ronde sur “les grands enjeux européens à venir”.

Construire un espace méditerranéen écologique et solidaire

Suite à l’invitation du MoDem et de son Secrétaire Général Yann Wehrling, Christophe Madrolle, Secrétaire Général de l’UDE participera le samedi 22 septembre 2018 à l’atelier « Construire un espace méditerranéen écologique et solidaire » lors de l’Université de rentrée du Mouvement Démocrate à Guidel-Plages (56).

Communiqué de Presse – Elections Européennes

Il y aura une liste écologiste aux élections européennes.
Nicolas Hulot démissionne et les citoyens se mobilisent pour le climat. Les initiatives foisonnent et elles sont à même de renverser la marche apocalyptique du monde, à condition d’être fédérées. L’écologie que nous défendons -positive, active, innovante, résolument tournée vers l’avenir s’imposera pour répondre aux attentes de nos concitoyens. Devant. Elle est notre horizon commun.
Nous n’attendons pas l’effondrement complet du capitalisme pour agir.

A Marseille ce 15 septembre, les écologistes, humanistes, animalistes de l’UDE, l’AEI, du MEI, de CAP21, de 100% citoyen prennent l’initiative de composer une dynamique en faveur d’un vaste rassemblement pour que l’Europe, plus proche des citoyens, s’empare de l’urgence écologique. Il n’y aura pas d’écologie sans écologistes. L’Europe n’aura pas d’avenir sans écologie.
Plus tard, ce sera trop tard.

Contact Christophe Rossignol
06 44 31 16 80

Appel aux rassemblements des écologistes et humanistes pour les élections européennes

« Transition énergétique, économie circulaire, déploiement des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydrogène…) maraîchage urbain, agriculture bio, préservation de la biodiversité, droits des animaux et du vivant, coopératives d’habitants, modes de déplacement doux, covoiturage, éco-construction, co-élaboration, etc.

Sur tous les territoires, des milliers d’initiatives transforment nos territoires mais elles sont trop éparses, insuffisamment déployées et partagées, insuffisamment coordonnées pour faire face aux défis que nous avons, collectivement à relever pour répondre aux enjeux de notre planète, la seule dont nous disposons et que nos modes de vie épuisent à une allure devenue folle.

L’écologie embrasse l’ensemble des problèmes, elle les pense de manière globale et intégrée, elle comprend, par exemple, que l’indispensable préservation de la biodiversité n’est pas une lubie de naturalistes, mais la condition de notre survie : c’est grâce à elle que nous vivons, que nous mangeons, que nous nous habillons, que nous nous soignons, c’est elle qui nous abrite et nous permet de respirer, c’est pourtant elle que nous dévastons.

L’écologie est désormais pour tous une nécessité, mais les écologistes, comme les initiatives qu’elles et ils développent sont dispersées. Il est évident pourtant, à l’heure ou agir local ne suffit plus même en pensant global, qu’elles et ils doivent se rassembler en un même dynamique, dans un même élan. Que leurs sensibilités s’expriment, qu’elles ou ils se qualifient d’écologistes, de progressistes ou d’humanistes, qu’importe, il n’est plus temps de tergiverser. Toutes et tous savent que l’Europe est une bonne échelle, que 500 millions d’Européennes composent la masse critique à même de changer la donne tant qu’il en est encore temps.

Les écologistes, démocrates, citoyens, capables de porter des solutions efficaces et durables, capables d’instaurer de nouveaux modes de vie et de consommation, capables de conjuguer le développement économique, le progrès social et la qualité environnementale, capables, dans l’unité et l’ouverture, d’insuffler un bel élan collectif, doivent se rassembler pour les prochaines élections européennes.

C’est ce à quoi nous nous engageons afin que l’écologie, nouvel humanisme, essaime plus qu’elle ne divise. Nous en avons toutes et tous besoin. Il est urgent que nous tous citoyennes et citoyens et militantes associatifs et politiques nous engagions massivement pour une Europe résolument écologique. »

Les 100 premiers signataires :

Marie Pierre Bresson co-présidente de l’UDE maire-adjointe de Lille, Jean-Marc Governatori co-secrétaire général de l’Alliance Ecologiste Indépendante, Corinne Lepage ancienne ministre présidente de Cap 21 / le rassemblement citoyen, François Michel Lambert député, Emmanuelle Cosse ancienne ministre, Frédéric Benhaim conseiller régional IDF, Véronique Massoneau ancienne députée , Eric Braive maire de Leuville sur Orge, Emmanuelle Bouchaud conseillère régionale des Pays de la Loire, Francis Lalanne co-président de l’AEI , Mickael Poillion maire d’Hericourt, Jacqueline Ferrari conseillère régionale de Bourgogne Franche-Comté, Jean-Luc Bennahmias co-président de l’UDE ex député européen, Bérengère Noguier conseillère départementale du Gard, Stéphane Gemmani, conseiller régional Auvergne Rhônes Alpes CAP 21, Halima Menhoudj maire Adjointe de Montreuil, Christophe Rossignol responsable associatif ancien conseiller régional, Audrey Lebeau-Livé responsable associative, Christophe Madrolle conseiller municipal de Marseille SG de l’UDE, Laure Lechatellier membre du conseil économique, social et environnement ancienne vice-présidente de la région Ile de France, Patrice Miran 1er adjoint au maire de Vence, Sandra Renda conseillère municipale de Chartres, Jérome Lebre philosophe, Aicha Jabrane responsable associatif, Joel Crotté conseiller régional Centre Val de Loire, Caroline Deforge conseillère municipale de Tours, Bernard Chappellier maire-adjoint du Kremlin Bicêtre, Violette Baranda maire adjointe du 19ieme arrondissement de Paris, Ludovic Loudiere conseiller municipal de Vernouillet, Patrick Franjou responsable associatif , Nathalie Sirben maire adjointe de Vitrolles, Dominique Lemoine Conseiller départemental d’Indre et Loire, Laure Véron responsable associative, Christophe Cavard ancien député responsable de la coopérative « le bien commun », Lydie Defos du Rau conseillère municipale d’Uzes, Grégoire Jaunault conseiller régional des Pays de la Loire, Fabienne Gambiez conseillère municipale d’Issy les Moulineaux, Paul Szabo, Laurence Bonzani ancienne conseillère régionale IDF, Philippe Charlot conseiller municipal de Saint Martin d’Hères , Anya Van der Hoff-de Bruijn agricultrice en bio, Thierry Brocheriou, Nicole Guillaudin ancienne conseillère départementale, Farid Manache responsable associatif, Félix Jourdain éco-entrepreneur, Tristan Mocilnikar, Françoise Jaumain, Didier Chastanet, Brigitte Levat responsable associative, Laurence Demont, Antonio Duarte, Hassan Id Babou, , Ahmed Bouzid responsable associatif, Eric Daher, Valerie Pluvaud responsable associative, Pierre Dupont responsable syndical, Jacques Serna conseiller municipal d’Evry, Guillaume Fillon militant associatif, Arnaud Dumain, Zinedine Mjati, , Michel Boulai agriculteur bio, Marie Agnes Strazel, Michel Parra, Monique Kalski , Mouloud Rezouali , Christophe Lepretre parti antispéciste, Fabien Robert responsable associatif, Amina Bouatlaoui, Nicolas Canzian, André Ménache responsable associatif, Marielle Perma, Jean-Pierre Villon, Jeannick Rolland, Philippe Dargagnon, Bernard Chuzeville, Gilles Bas, Philippe Normand, Alain Cruzel, François Monrousseau, Marie-Pierre Hage auteure, Francis Bernard responsable associatif, Eric Sirben, conseiller municipal à Vitrolles, Juliette Toubiana, Francis Meuley, Maurice Gillard, Julien Richard, cinéaste, David Dornbusch éco-entrepreneur, Dominique Mauri, Gilles Pennequin, responsable associatif David Lastaj, Laure Wakantakiya, Franck Gossmann, Jérôme Bernard-Pellet, médecin nutritionniste, Jean-Michel Sady, Antônio Ribeiro, Audrey Tricoit, Renaud Théron, Fernando Gaété, responsable associatif, Pascal Feuge conseiller municipal de Sainte Savine, Jean-Charles Tison ….

Communiqué de presse | à l’issue du Congrès UDE du 9 décembre 2017

Paris le 10 décembre 2017 – Communiqué de presse UDE

À la veille du sommet pour le climat « One Planet Summit », les délégués départementaux de l’Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE) qui se sont réunis samedi 9 décembre au Kremlin Bicêtre ont réaffirmé leur soutien à Nicolas Hulot et leur opposition à la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame Des Landes, lors d’un débat animé par Marie-Pierre Besson (Maire-adjointe de Lille) et François-Michel Lambert (Député de Gardanne) sur la transition écologique et le bilan de la COP 23. Lors d’un second débat portant sur la rénovation démocratique et animé par Thomas Clay (universitaire) , l’UDE a souligné la nécessité d’une réforme des institutions et souhaite que l’engagement pris par le président Macron concernant la mise en place de la proportionnelle, afin que le pays légal ressemble au pays réel, soit inscrit rapidement dans l’agenda gouvernemental.

Les délégués ont également rappelé leur attachement à la décentralisation et soutenu la réforme du mode de scrutin pour les européennes. L’UDE préparera en 2018 son projet Européen afin de présenter lors des prochaines élections un programme écologiste, social et démocrate pour renouveler l’Europe.

L’UDE remercie les représentants des formations politiques invitées (LREM, MODEM, MRC, Radicaux et Génération écologie) ainsi que le cercle de l’Olivier pour leur présence et leur participation aux débats.

Contact : Christophe Rossignol
Secrétaire général adjoint de l’UDE
Référent Ile de France : Tel. 06.44.31.16.80

Mot de Christophe Madrolle, SG de l’UDE, à l’issue de l’Assemblée Générale du 9 décembre.

Chèr-e-s ami-e-s,

Merci à toutes et tous, militant-e-s et élu-e-s de l’Union des Démocrates et des Écologistes (UDE) pour cette belle Assemblée Générale porteuse d’espoir pour le mouvement.

Ce n’est pas exhaustif mais Démocratie, Europe, Écologie, Progressisme : plusieurs sillons s’ouvrent à nous ! (Copyright Marie-Pierre Bresson).

  • L’UDE est le parti de l’écologie réformiste et ouverte. Nous avons réaffirmé notre opposition à la aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que notre soutien à l’action menée par Nicolas Hulot.
  • Le débat institutionnel à venir est au cœur des préoccupations de l’UDE : dans les semaines à venir, nous porterons nos propositions comme la mise en place de la proportionnelle et une diminution de nombres de parlementaires, tout en redéfinissant les moyens alloués à ceux-ci.
  • L’UDE incarne un courant de pensée progressiste, moderne écologiste et européen, ouvert sur la société, ouvert aux associations et aux syndicats et aux forces politiques qui partagent nos valeurs.
    Nous préparons un projet européen que nous présenterons aux français et aux européens dans les mois à venir. Nous chercherons à rassembler une large coalition sur ce projet partagé afin de faire exister au Parlement Européen, une sensibilité démocrate, sociale, écologiste et progressiste.
  • L’UDE souhaite que les territoires de la République soit mieux pris en compte, entendus et associés aux décisions du Gouvernement.

Merci à nos invités (LREM, MoDem, MRC, Radicaux et Génération écologie) et au Cercle de l’Olivier d’avoir participé à nos échanges pour faire vivre le débat entre formations progressistes.

Merci Bernard Chappellier, l’équipe du Val de Marne et du Kremlin-Bicêtre pour son accueil et sa mobilisation.

Merci à vous toutes et tous.

Christophe Madrolle
Secrétaire Général

Communiqué de presse UDE | Union Européenne : Jean-Vincent Placé salue les propositions concrètes de Jean-Claude Juncker

Jean-Vincent Placé, président de l’UDE salue les propositions concrètes en faveur de l’Europe faites par M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne,  à deux jours d’un sommet de chefs d’Etat et de gouvernement à Bratislava.

M. Juncker, rappelant à juste titre la nécessité de protéger les citoyens de l’Union et son modèle social a  proposé des solutions volontaristes pour ressouder l’Europe.

Parmi elles, la nécessité d’améliorer la coopération en matière de sécurité et de défense,  et  la création d’un quartier-général unique au sein de l’UE, reposant  sur des ressources militaires communes mais aussi le renforcement du plan d’investissement avec la création d’un nouveau plan destiné à l’Afrique et au Moyen-Orient

Sur le plan économique, M. Juncker a réaffirmé sa la nécessité  de lutter contre le chômage, notamment celui des jeunes, avec la création d’un corps européen de solidarité, et l’importance de renforcer la lutte contre le dumping fiscal,  en  rappelant que « chaque entreprise, quelle que soit sa taille, doit payer des impôts là où elle fait des bénéfices ».

Ces propositions, à l’instar du doublement du fond d’investissement sur la mandature 2014/2020, marquent une volonté réelle de reconstruire l’Europe, cependant pour l’UDE il est essentiel d’amplifier cette dynamique.

Il convient de doubler le budget européen, soit 2% du PIB de l’Union, en appliquant enfin la taxe Tobin, et en assumant la mutualisation des dettes par l’émission d’Euros Obligations.

L’UDE propose  en matière de sécurité, de créer un « FBI européen » et de renforcer les moyens humains et financiers de Frontex pour assurer le contrôle et la protection des frontières extérieures de l’UE.

Face aux défis populistes et xénophobes il est désormais temps de construire l’Europe par la culture, en renforçant l’identité Européenne, par exemple en enseignant davantage l’histoire de l’Europe dans les écoles, en démultipliant les résidences d’artistes, en donnant des visages de musiciens, peintre et d’écrivains, aux billets Européens, en mettant en place des équipes européennes dans les grandes compétitions sportives…

La création d’un Erasmus pour tous, notamment pour les salariés et demandeurs d’emplois, artistes, chefs d’entreprises…. aura par ailleurs des bienfaits économique en favorisant les échanges de bonnes pratiques économiques et sociales, en participant à l’ouverture d’esprit, au renforcement des coopérations économiques et scientifiques, à l’innovation et aux partages des connaissances.

Enfin l’Europe doit redevenir le fer de lance de la lutte contre le dérèglement climatique, en luttant contre le dumping écologique par l’instauration d’une taxe carbone aux frontières de l’UE et en renforçant le respect des normes sociales et environnementales.

Rencontres d’été de l’UDE | La Rochelle, 25-26 août 2016

Au programme cette année : des débats (environnement, Europe, réformes), des ateliers pratiques (élections, communication, numérique) et comme toujours des moments conviviaux, et l’occasion de débattre du rôle des démocrates et des écologistes d’ici 2017… et après.

>>> Inscrivez-vous vite, en cliquant ici ! 

Pensez aussi à réserver dès maintenant votre hébergement ! 

Pensez si vous le pouvez à mutualiser votre chambre, avec vos amis où d’autres adhérents !

A ce jour, il reste encore des chambres libres :

  •  Ibis La Rochelle Centre 
  •  Mercure Vieux Port
  •  Novotel La Rochelle Centre
  • Première Classe Les Minimes (Dans le centre)
  •  Best Western Le Champelain (Dans le centre..)

Et plus d’hôtels à La Rochelle en cliquant ici

Communiqué de presse UDE | NDDL

Notre-Dame-des-LAndes : L’UDE reconnait le résultat de la consultation

Paris, le 27 juin 2016

L’Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE) prend acte du résultat de la consultation sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec un taux de participation de 51,08% dans le département de Loire Atlantique et un soutien au projet de  55,17%.

En tant qu’écologistes, en tant que démocrates, nous avons soutenu le processus démocratique mis en place par le gouvernement. L’UDE avait attiré l’attention sur les difficultés et les nuisances du projet et avait appelé à voter Non, mais nous reconnaissons aujourd’hui la légitimité de la consultation et le résultat du vote exprimé et demandons le respect de ce choix démocratique.

Afin d’aboutir à un projet plus soutenable, l’UDE souhaite que l’étude du CGED « sur les alternatives pour le développement aéroportuaire du Grand Ouest »  remis à Ségolène Royal soit pris en compte, en particulier le « sur-dimensionnement » du projet et l’inutilité de la construction d’une seconde piste.

Nous appelons également à la responsabilité tous les élus et citoyens afin que s’engage un processus de dialogue et de respect mutuel.