Communiqué de presse | à l’issue du Congrès UDE du 9 décembre 2017

Paris le 10 décembre 2017 – Communiqué de presse UDE

À la veille du sommet pour le climat « One Planet Summit », les délégués départementaux de l’Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE) qui se sont réunis samedi 9 décembre au Kremlin Bicêtre ont réaffirmé leur soutien à Nicolas Hulot et leur opposition à la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame Des Landes, lors d’un débat animé par Marie-Pierre Besson (Maire-adjointe de Lille) et François-Michel Lambert (Député de Gardanne) sur la transition écologique et le bilan de la COP 23. Lors d’un second débat portant sur la rénovation démocratique et animé par Thomas Clay (universitaire) , l’UDE a souligné la nécessité d’une réforme des institutions et souhaite que l’engagement pris par le président Macron concernant la mise en place de la proportionnelle, afin que le pays légal ressemble au pays réel, soit inscrit rapidement dans l’agenda gouvernemental.

Les délégués ont également rappelé leur attachement à la décentralisation et soutenu la réforme du mode de scrutin pour les européennes. L’UDE préparera en 2018 son projet Européen afin de présenter lors des prochaines élections un programme écologiste, social et démocrate pour renouveler l’Europe.

L’UDE remercie les représentants des formations politiques invitées (LREM, MODEM, MRC, Radicaux et Génération écologie) ainsi que le cercle de l’Olivier pour leur présence et leur participation aux débats.

Contact : Christophe Rossignol
Secrétaire général adjoint de l’UDE
Référent Ile de France : Tel. 06.44.31.16.80

Mot de Christophe Madrolle, SG de l’UDE, à l’issue de l’Assemblée Générale du 9 décembre.

Chèr-e-s ami-e-s,

Merci à toutes et tous, militant-e-s et élu-e-s de l’Union des Démocrates et des Écologistes (UDE) pour cette belle Assemblée Générale porteuse d’espoir pour le mouvement.

Ce n’est pas exhaustif mais Démocratie, Europe, Écologie, Progressisme : plusieurs sillons s’ouvrent à nous ! (Copyright Marie-Pierre Bresson).

  • L’UDE est le parti de l’écologie réformiste et ouverte. Nous avons réaffirmé notre opposition à la aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que notre soutien à l’action menée par Nicolas Hulot.
  • Le débat institutionnel à venir est au cœur des préoccupations de l’UDE : dans les semaines à venir, nous porterons nos propositions comme la mise en place de la proportionnelle et une diminution de nombres de parlementaires, tout en redéfinissant les moyens alloués à ceux-ci.
  • L’UDE incarne un courant de pensée progressiste, moderne écologiste et européen, ouvert sur la société, ouvert aux associations et aux syndicats et aux forces politiques qui partagent nos valeurs.
    Nous préparons un projet européen que nous présenterons aux français et aux européens dans les mois à venir. Nous chercherons à rassembler une large coalition sur ce projet partagé afin de faire exister au Parlement Européen, une sensibilité démocrate, sociale, écologiste et progressiste.
  • L’UDE souhaite que les territoires de la République soit mieux pris en compte, entendus et associés aux décisions du Gouvernement.

Merci à nos invités (LREM, MoDem, MRC, Radicaux et Génération écologie) et au Cercle de l’Olivier d’avoir participé à nos échanges pour faire vivre le débat entre formations progressistes.

Merci Bernard Chappellier, l’équipe du Val de Marne et du Kremlin-Bicêtre pour son accueil et sa mobilisation.

Merci à vous toutes et tous.

Christophe Madrolle
Secrétaire Général

Lancement de l’UDE

Le Traité des Fondateurs

Les crises multiformes – sociales, écologiques, morales – que traverse notre pays, nécessitent un nouvel élan démocratique et un rassemblement des forces de progrès, revendiquant une vision moderne de la social-démocratie et de l’écologie réformatrice.

Les signataires, rassemblés ce jour, entérinent la création de l’Union des Démocrates et des Écologistes (UDE), une fédération politique qui se situe au centre gauche de l’échiquier politique français.

Elle réunit celles et ceux qui partagent une vision réformatrice du pouvoir, se reconnaissent dans les valeurs républicaines, d’écologie de progrès, de social-démocratie, de laïcité, et sont résolument pro- européens.

Respectueuse de ses identités et ses différences, l’Union des Démocrates et des Écologistes assume le dépassement des clivages de postures, des oppositions factices, des schémas d’hier, permettant le rassemblement dans une maison commune, des progressistes, des écologistes réformateurs et des sociaux-démocrates.

Nous soutenons l’idée d’une démocratie moderne, bâtie autour de responsables politiques, associatif, citoyens, réunis pour proposer les grandes réformes dont le pays a vitalement besoin, et portant une capacité à nouer des compromis, dans le cadre d’un dialogue social renouvelé.

Nous portons l’idée d’une transition écologique ambitieuse, luttant contre la surexploitation des ressources naturelles et la destruction des écosystèmes, et préparant l’avènement d’un nouveau modèle de développement. Nous défendrons l’économie verte, porteuse d’emplois, le développement de filières innovantes, l’économie circulaire, la reconversion de l’économie carbonée.

Nous assumons un clair positionnement pro-européen, soutenant l’idée d’une Union Européenne qui abandonne les politiques d’austérités, lutte résolument contre le changement climatique – par une action diplomatique plus puissante – et qui pèse de tout son poids dans le concert des nations.

Nous défendons l’idée d’une Union Européenne plus lisible, au fonctionnement plus démocratique, offrant des politiques porteuses d’espoirs pour les citoyens européens, des politiques innovantes et socialement positives, en particulier pour la jeunesse.

Celles et ceux qui n’ont pas renoncé au redressement économique, démocratique et moral du pays doivent agir ensemble, rassemblés pour porter une nouvelle ambition.

Acteur des changements nécessaires face à l’immobilisme et au front des refus en tous genres, l’Union des Démocrates et des Écologistes sera force de proposition, positive et pragmatique, souhaitant offrir des perspectives ambitieuses de redressement au pays, en assumant pleinement ses responsabilités, dans le débat public, dans nos territoires, comme à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Les Fondateurs