Université d’été du Mouvement Radical

Anne-Sophie Condemine et François-Michel Lambert portes-parole de l’UDE, étaient présents à l’Université d’été du Mouvement Radical Social/Libéral, qui se déroulait à Montpellier les 22 et 23 septembre 2018 à l’initiative de Sylvia Pinel et Laurent Hénart co-Présidents de ce Mouvement.

A l’occasion de ces rencontres, Anne-Sophie Condemine a participé à une table ronde sur “les grands enjeux européens à venir”.

Convention pour l’Europe – 2 juin 2018

Convention pour l’Europe

L’ambition de pères fondateurs de l’Europe était d’en faire un continent de paix et de prospérité. 60 ans plus tard, où en est-on de cette promesse ?

A l’échelle du monde, et par comparaison avec les désordres qui le déchirent, elle a été tenue. Les Européen.nes pourtant, ne se sentent pas porté.es par un sentiment d’appartenance, à l’exception peut-être du million de “bébés Erasmus” et de leurs parents. Et paradoxalement, ce sont les premiers bénéficiaires des fonds d’aide européens qui sont les plus réticents à son égard, en témoigne l’analyse du vote britannique du Brexit.

La paix et la prospérité européennes se sont construites sur le pari audacieux de la prévention d’une nouvelle guerre et dans l’élan économique de la reconstruction, brutalement interrompu par les chocs pétroliers (et l’on mesurait déjà alors notre dépendance aux hydrocarbures), puis dans l’incertitude croissante de l’après-guerre froide. Désormais, même les plus européens des Etats membres se dressent désormais contre l’Europe. L’alliance des populismes italiens en est la dernière alarme. Sans un réel sursaut, la possibilité de l’effondrement de l’Europe est réelle et l’histoire nous enseigne que le risque de guerre n’est jamais à prendre à la légère. Face aux empires américain, chinois, russe, ou indien que pèserait chaque Etat membre isolé ?

Pour refonder l’Europe nous avons besoin d’un nouvel idéal européen : écologie et démocratie.

Partager l’écologie parce qu’elle est la condition immédiate de notre survie face au choc climatique et à la destruction de la biodiversité, de même qu’elle constitue un immense réservoir d’innovations propres à redonner confiance dans une économie solidaire et collaborative, à instaurer le contrat social qui liera les Européen.nes.

Rénover la démocratie, parce qu’elle est la condition sine qua non de la réussite, par l’adhésion et l’implication des citoyen.nes, à l’échelle de l’ensemble des territoires qui composent le continent.

C’est de cette Europe de la transition dont nous débattrons ce 2 juin.

Marie-Pierre Bresson
co-Présidente de l’UDE

Programme

  • 13h30 : Ouverture des portes (pièce d’identité obligatoire )

Message d’accueil délivré par Marie-Pierre Bresson Maire-adjointe de Lille, co-Présidente de l’UDE et  François-Michel Lambert Député des Bouches-du-Rhône

Tables rondes

1 : La transition écologique en Europe animée par Ch. Madrolle Secrétaire Général de l’UDE et Halima Menhoudj Maire-Adjointe de Montreuil

  • Intervenants : Emma Cosse ancienne Ministre du logement et Conseillère Régionale d’Ile-de-France, Anne-Laure Bedu Eco-entrepreneuse et Conseillère Régionale Nouvelle-Aquitaine, Helen Peskine ancienne directrice adjointe de cabinet au ministère de l’environnement, Francis Lalanne artiste, co-président de l’AEI et Arnaud Gossement avocat spécialiste de l’environnement.

2 : Réfonder l’Europe  : quelle réformes économiques, sociales et démocratiques ? animée par Ch Rossignol Sécrétaire général Adjoint de l’UDE et Fabienne Gambiez Déléguée Générale de l’UDE

  • Intervenants  : Anne Sophie Condemine Maire-Adjointe de Lyon déléguée à l’emploi, François Damerval Conseiller Régional d’Ile-de-France et Secrétaire Exécutif de Cap21, Corinne Pulicani Fondatrice de Next Day et co-productrice de la Digital Week, Christophe Quarez membre du Comité économique et social européen,  Jacky Bontems  membre  du Conseil économique, social et environnemental

Communiqué de presse : nouveau Bureau national de l’UDE pour 2018

Communiqué de presse – Paris le 16 mai 2018

Le bureau national de l’UDE réuni le mercredi 16 mai a voté à l’unanimité le remplacement de Jean-Vincent Placé (démissionnaire) par Marie-Pierre Bresson.

Le nouveau bureau national est ainsi composé :

  • Marie Pierre Bresson et Jean-Luc Bennahmias : co-présidents
  • Anne-Sophie Condemine et François-Michel Lambert : porte-paroles
  • Christophe Madrolle : secrétaire général
  • Emmanuelle Cosse : chargée des relations extérieures
  • Christophe Rossignol : secrétaire général adjoint et trésorier national
  • Laure Lechatellier et Antonio Duarte : chargés des élections
  • Véronique Massoneau et Dominique Lemoine : chargés des fédérations
  • Violette Baranda : chargée de la fédération des élus
  • Christophe Cavard : chargé de l’animation du réseau
  • Aicha Jabrane : chargée des relations internationales
  • Didier Chastenet : chargé de la formation des militants
  • Fabienne Gambiez et Mathieu Cuip : délégués général
  • Marie-agnès Strazel et Gilles Saulière : chargés de la communication
  • Nicole Guillaudin, Sandra Renda, Bernard Chappellier et Ludovic Loudière, Julien Richard : chargés du projet

Assemblé générale de l’UDE le samedi 9 décembre à Kremlin-Bicêtre

Le samedi 9 décembre au Kremlin-Bicêtre (Espace André Maigné – 18 bis Rue du 14 Juillet – 94270 Le Kremlin-Bicêtre), aura lieu l’Assemblée Générale de l’UDE.

L’occasion de nous retrouver toutes et tous afin d’échanger sur la situation politique, et les enjeux à venir.

Ordre du jour

  • 13h30 – Accueil des participants
  • 14h00 – Mot d’ouverture par Christophe MADROLLE, Secrétaire Général de l’UDE
  • 14h05 – Intervention de Jean-Vincent PLACÉ et Jean-Luc BENNAHMIAS
  • 14h15 – Débat sur les enjeux écologiques, la COP23, les premiers mois de Nicolas Hulot au gouvernement. Animé par François-Michel LAMBERT, Député des Bouches-du-Rhône.
  • 15h00 – « Réformes des institutions , jusque où aller ? » animé par Thomas CLAY, Juriste, ex-président de la Haute autorité de la primaire de la gauche.
  • 16h00 – Débat de politique générale, en présence des représentants de formations politiques.
  • 17h30 – Fin de l’AG

Plan d’accès :

cliquez ici si le plan ne s’affiche pas dans votre navigateur.

Communiqué du député F-M LAMBERT (UDE) sur les défaillances de l’ARS suite à l’incident du 9 mars dernier à l’usine Alteo

Le député François-Michel LAMBERT (UDE) interroge le ministère de la santé sur les défaillances de l’ARS suite à l’incident du 9 mars dernier à l’usine Alteo.

Gardanne le 15 mars : Le député UDE de Gardanne, François-Michel LAMBERT a interpellé Marisol Tourraine sur le rôle de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de PACA dans la gestion de la crise qui a suivi la fuite des vapeurs d’eau avec de la soude à l’usine Alteo dans la nuit du 9 au 10 mars dernier. Étonné du manque de communication dans cette affaire de la voix de l’Etat en matière de santé au niveau local, le députe affirme que  « si la situation pouvait ne pas être jugée urgente ou prioritaire pour l’ARS, il n’en va pas de même pour la population qui a besoin d’être rassurée ou d’avoir un avis médical officiel. »

Le député UDE s’interroge sur le fait que l’ARS n’a pas participé aux réunions de crises qui ont suivi l’incident et sur le fait que « que l’ARS PACA ne s’est pas mobilisée à la hauteur de ce que pouvait attendre la population, les élus et les services de secours. » Le député profite de cette occasion pour demander à la ministre de la santé et des affaires sociales quelles seront les mesures correctives envisagées pour que dans le cas d’incidents extraordinaires et similaires, l’ARS soit constamment présente aux cotés de la population, et pour que l’angoisse légitime des populations provoquée par le mutisme de cette institution clée ne se reproduise pas.

Voilà plusieurs mois que dans le dossier Alteo, l’une des défaillances est celle des services de l’Etat. Sans retirer les responsabilités de l’industriel, nous devons remettre l’intervention de l’Etat au niveau qu’il aurait toujours dû être” conclut FM Lambert

Pour info : FM Lambert s’est rendu ce lundi à l’usine Alteo pour rencontrer la direction et prendre en compte la situation et les mesures engagées pour l’ensemble des enjeux, Securite, Sante, Environnement, liées à l’exploitation industrielle d’Alteo Gardanne.

Le député ou ses collaborateurs ont participé à toutes les réunions qui ont suivi la découverte de l’incident.